Appelez-nous au 1 866 204 6050

Parlez-nous un peu de votre déménagement

Nous avons juste besoin de quelques détails sur votre déménagement et sur la façon de vous joindre. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Déplacement des détails

* champs obligatoires

Déplacement des détails

* champs obligatoires

Détails

* champs obligatoires

Détail du stockage

* champs obligatoires

Informations personnelles

* champs obligatoires
Contact privilégié

Succès!

Quelqu'un vous contactera dès que possible pour passer en revue les détails de votre devis.

Le guide ultime de la colocation

08/10/2018

À l’approche du mois de septembre, de nombreux étudiants et jeunes adultes envisagent la colocation. Pour ceux n’ayant jamais eu de colocataire, de nombreuses questions peuvent se poser: avez-vous besoin d’un colocataire? Comment bien choisir votre colocataire? Comment vous entendre avec quelqu’un partageant votre espace de vie? Nous abordons toutes ces questions essentielles de manière pratique afin que votre colocation se passe pour le mieux.

Devriez-vous avoir un colocataire?

Lorsqu’on envisage d’avoir un colocataire, la décision est principalement axée autour de deux paramètres majeurs: personnel et financier. Vos conditions de vie ont un impact important sur votre bien-être, et ces deux paramètres doivent être soigneusement étudiés afin de faire le choix le mieux adapté. Au final, la décision dépend en premier lieu de vos besoins, puis de vos envies.

Paramètre personnel

Que vous emménagiez en colocation pour vos études, ou simplement pour partager un logement, vous devez avoir une idée précise de vos attentes. Si vous avez besoin d’un silence absolu pour dormir, votre colocataire devra être quelqu’un de silencieux ayant les mêmes horaires que vous ou alors, le logement devra avoir une parfaite isolation phonique. Si vous aimez avoir votre espace personnel, vous voudrez sûrement une chambre assez grande pour y passer beaucoup de temps. À l’inverse, si vous êtes une personne très sociable et que vous prévoyez d’inviter régulièrement des amis, vous devez vous assurer que votre colocataire est d’accord pour recevoir dans votre logement commun.

 

Paramètre financier

L’aspect financier est la principale raison pour laquelle les gens envisagent la colocation. Avoir un coût d’hébergement et de vie plus bas, et pouvoir ainsi profiter de l’argent économisé, est la raison pour laquelle beaucoup choisissent la colocation. Vouloir vivre dans un certain quartier, par exemple, peut être compliqué sans quelqu’un pour partager le coût du loyer. Peut-être désirez-vous avoir plus d’argent disponible pour vos besoins personnels, ou souhaitez-vous ouvrir un compte d’épargne. Avoir un colocataire pourrait vous permettre de concrétiser ces objectifs. Cela est parfois plus important qu’un sommeil parfait 7 jours par semaine.

 

Comment choisir un colocataire?

Peut-être que vous recherchez un colocataire qui deviendra un très bon ami, ou que vous envisagez de vivre avec quelqu’un que vous connaissez déjà. Ou peut-être recherchez-vous juste une connaissance ou une personne que vous ne connaissez pas, et qui mènera une vie complètement séparée de la vôtre durant votre colocation. Toutes ces options sont parfaitement valables mais vous devez savoir laquelle vous correspond avant de débuter votre recherche. Assurez-vous de passer en revue ces éléments essentiels lorsque vous décidez de partager un logement.

Attentes relationnelles

Certains colocataires font tout ensemble: cuisiner, sortir, faire du covoiturage. Cela peut signifier intégrer de nouveaux groupes d’amis et partager des loisirs à la maison. Si vous ne voulez pas partager “une vie” mais simplement un logement, cela doit être pris en compte et explicitement formulé à la personne avec qui vous choisissez de vivre.

Les horaires

Vous pouvez être les meilleurs amis du monde, mais si votre colocataire travaille de 9h à 17h alors que vous, vous prenez des cours l’après-midi et travaillez dans un bar 4 nuits par semaine, vos horaires risquent de poser problème. De même, s’il veille tard le soir et vous empêche de dormir, ou s’il vous réveille tôt tous les matins en utilisant le mélangeur pour son smoothie. Au fil du temps, ces situations peuvent contribuer à la détérioration de votre amitié.

Les habitudes

Regarder des films d’action bruyants, grignoter du pop-corn tous les soirs et avoir un logement impeccable de propreté font peut-être partie de vos habitudes, mais quel sera l’impact sur votre colocataire? Il peut détester l’odeur de certains aliments, ou ne pas faire du ménage une priorité. Ces choses vont rapidement causer des tensions souvent difficiles à résoudre. Bien que vous deviez respecter votre colocataire, votre logement est le lieu où vous pouvez vraiment vous détendre. Qu’il s’agisse de faire moins de bruit ou d’éviter le désordre dans les pièces communes, il est important de connaître les habitudes de chacun.

 

Comment s’entendre avec son colocataire?

Votre colocataire est peut-être la personne qui vous soutiendra dans les bons et les mauvais moments tout au long de l’année. Vous pourrez lui soumettre vos idées, ou partager vos problèmes. C’est pourquoi il est important de savoir si vos tempéraments vont bien s’accorder. Comme pour les relations de couple, il peut être extrêmement utile d’avoir des qualités complémentaires. Au-delà de ça, il y a certaines choses qui devraient être abordées avant de prendre tout engagement.

Discutez de vos attentes

Avant d’emménager ensemble, il est essentiel que chacun fasse part de ses attentes. Voulez-vous cuisiner à tour de rôle, ou simplement cuisiner pour vous-même? Partagerez-vous certains articles tels que le savon pour les mains ou le lait? Est-il possible d’organiser une fête dans votre logement commun? Toutes ces choses doivent être discutées en amont afin que chacun soit à l’aise avec l’arrangement mis en place. Si vous trouvez quelqu’un qui a des attentes similaires aux vôtres, vos conditions de vie pourraient être beaucoup plus agréables que si vous vivez seul.

Le partage

De la nourriture aux fauteuils, décider de ce qui sera partagé peut éviter de nombreux désaccords. Il y a plusieurs façons de partager les choses, que ce soit la nourriture, la vaisselle, les corvées ou les dépenses. Vous devez trouver un terrain d’entente qui satisfera tout le monde. Par exemple, vous pourriez envisager de créer un tableau de répartition des tâches pour que chacun participe équitablement aux responsabilités du logement. Vous déciderez peut-être de ne pas partager toute la nourriture, mais vous serez d’accord pour partager les condiments. Si vous êtes préoccupé par le respect des règles à long terme, un tableau des tâches ou la rédaction d’une convention entre colocataires peuvent aider au maintien des engagements.

Exprimez vos préoccupations immédiatement

L’une des choses les plus importantes à retenir lorsque vous partagez un logement est de ne pas laisser les situations s’envenimer. Plus vous attendez pour aborder un problème, plus il peut devenir difficile à résoudre. Une bonne communication permet à chacun d’exprimer son ressenti et d’éviter les tensions inutiles. Cela permet également d’éviter les problèmes pouvant être résolus très simplement tels que les serviettes de bain par terre ou la vaisselle dans l’évier. Si l’autre personne réalise à quel point ces choses vous dérangent, elle aura certainement à coeur de faire plus attention les fois suivantes.

Votre colocataire, votre allié

Même si votre colocation ne dure que quelques mois ou quelques années, il est toujours important de prendre votre temps pour décider ce qui est le mieux pour vous. Vous pourriez rencontrer un nouvel ami dont vous serez proche le reste de votre vie, ou vous pourriez constater que vivre avec votre meilleur ami nuit à votre relation. Prendre en compte ces considérations avant de signer un bail commun pourrait être la clé d’une colocation réussie.

 

Si vous prévoyez de vivre avec votre partenaire, lisez notre blogue, Se préparer à emménager ensemble.

Si vous quittez le cocon familial pour la première fois, découvrez le Guide pour votre premier déménagement.